Actualités

février 2015

Le siège sport fête ses 50 ans

Lancé il y a exactement 50 ans, le siège sport RECARO sera le thème dominant de 2015. Une bonne raison, donc, de célébrer comme il se doit cet anniversaire. Doté d’un rembourrage en mousse et de renforts latéraux, ce produit a révolutionné le siège automobile. Contrastant avec ses prédécesseurs, équipés principalement de ressorts métalliques et d‘un rembourrage de crin, ce produit RECARO introduisait pour la première fois une touche sportive dans le monde des véhicules de série.

C’est en septembre 1965, au Salon international de l‘automobile de Francfort (IAA), que le siège sport RECARO a été dévoilé pour la première fois au public. Quelques stands plus loin étaient présentés, dans le cadre du projet « Autonova », les modèles concepts d’une familiale et d’un coupé sport. Bien que distinctes l’une de l’autre, ces deux premières avaient plus en commun qu’on n’aurait pu le penser de prime abord. L’équipe d’« Autonova », constituée du journaliste Fritz B. Busch et de deux étudiants en stylisme d’Ulm, Michael Conrad et Pio Manzu, l’un et l’autre âgés de 25 ans, avait élaboré des modèles largement en avance sur leur époque. L’« Autonova fam » était ainsi, à peu de chose près, la préfiguration des actuels monospaces. Elle était complétée par une variante sport, l’« Autonova GT ». Pour réaliser ses innovations, l’équipe avait sollicité le concours de l’industrie. L’équipement intérieur avait ainsi été fourni par le fabricant de sièges RECARO, qui venait de voir le jour peu de temps auparavant. Pour la « fam », les ingénieurs de Stuttgart avaient élaboré, avec les stylistes d’Ulm, un habitacle modulable équipé de sièges orientables et repliables. Pour la « GT », Manzu et Conrad avaient créé des sièges de forme aérodynamique.

Ce projet de développement de nouveaux sièges arrivait à point nommé pour l’équipe d’ingénieurs de RECARO. Wolfgang Fussnegger, Jörg Resag et Peter Trübinger, trois jeunes recrues, planchaient sur la transposition des premières études en produits de série. Sur la base des prototypes installés dans l’« Autonova GT » est alors né le siège sport RECARO, complément idéal de la gamme de sièges automobiles de la toute jeune entreprise. Jusque-là, les sièges fournis à Porsche, son client principal, étaient des produits connus pour leur fiabilité, qui équipaient déjà la Porsche 356 du temps de Reutter. Le nouveau siège était un modèle plus sportif, encore mieux adapté à la nouvelle Porsche 911. Conçu dès le départ pour dépasser le cadre de la première monte par les constructeurs, il pouvait, grâce à une console, être installé en seconde monte dans différents types de véhicules.

Ces prototypes ont reçu un accueil enthousiaste de la part du public de l’IAA 1965. L‘équipe présente sur le stand aurait d’ailleurs pu prendre tout de suite les premières commandes, mais aucun prix n’avait encore été fixé pour le nouveau produit. La demande qui s’était manifestée pendant le salon a poussé la direction de l’entreprise, à Stuttgart, à proposer une offre intéressante. Dès le début, le siège sport a été un succès pour RECARO. Une situation guère surprenante pour ce produit et ses successeurs qui ont dès le départ su incarner les valeurs de la marque : qualité, sécurité et design ingénieux. Et c’est ainsi que cet ADN, qui n’a cessé d’être développé depuis, se retrouve aujourd’hui encore dans chaque siège RECARO, sur la route comme dans les airs.